Social Icons

Pages

mardi 22 septembre 2015

Livrets nature Eau et Rivières, faune et flore (PDF)

Téléchargez le livret Les mal-aimés. Pour une réhabiliation des obscurs et autres pestiférés des zones humides. Depuis son avènement sur terre, l’homme impose ses lois. Il décide de l’avenir de tel paysage, de telle espèce végétale ou animale. Et bien entendu, si un être quel qu’il soit lui inspire la crainte, celui-ci devient rapidement pestiféré. Il est alors pourchassé, traqué, si possible jusqu’à l’éradication. Et ce par tous les moyens dont les nombreuses balivernes colportées ici et là depuis la nuit des temps. Aujourd’hui, on parle beaucoup du retour du loup et de toute la peur qui en découle ; les contes et légendes y ont largement contribué… Mais ici nous n’allons pas parler de ce magnifique trouillard qu’est ce pauvre loup. La liste des « maudits » est malheureusement longue comme le bras et nous nous contenterons dans ces pages de présenter ceux qui fréquentent nos chères zones humides. 

Téléchargez le livret Rivières vives et rivières lentes. Un même cours d’eau ne possède pas le même profil tout au long de son parcours, d’autant plus si celui-ci est long. Des sources jusqu’à l’estuaire, on remarque une évolution des caractéristiques morphologiques (réduction de la pente et de la taille des particules…) et hydrauliques (diminution de la vitesse du courant, augmentation des hauteurs d’eau). Ces modifications créent des conditions locales particulières pour les communautés animales et végétales en présence qui doivent s’adapter. Ainsi les cours d’eau sont classés en différentes catégories et zones en fonction de certains paramètres.

Téléchargez le livret Paysages et rivières de Bretagne. Constitué de roches anciennes, le sol breton s’est transformé au cours des temps géologiques. Pendant toute cette longue période, les granites et les schistes (qui datent de deux milliards d’années pour les plus anciens !) ont subi des épisodes tectoniques, des immersions de la mer, des glaciations ou à l’inverse des climats bien plus chauds qu’aujourd’hui. Autant d’événements qui ont fini par éroder très largement le Massif Armoricain. Puis les ruisseaux, les rivières et enfin les fleuves ont fait le reste en traçant leur chemin et en dessinant les vallées que nous connaissons aujourd’hui.

Téléchargez le livret Les bio-indicateurs, sentinelles de la rivière. Dans la rivière, chaque organisme possède des exigences particulières (oxygénation, nature du lit, température…). Confrontés à une pollution ponctuelle ou chronique, certaines espèces animales vont disparaître, d’autres se développer.

Téléchargez le livret Reconnaître quelques plantes de zones humides sans les fleurs.
Téléchargez le livret Amphibiens de Bretagne.
Téléchargez le livret Libellules des rivières.

Téléchargez le livret Reconnaître quelques indices de présence animale au bord de l'eau. Flâner au bord de l’eau est souvent un moment agréable et l’occasion d’observer facilement la nature en action : une libellule qui chasse, un oiseau qui plonge, une grenouille qui saute… C’est aussi parfois la chance de rencontres rares et inattendues : Une couleuvre qui mue, une loutre qui nage… Enfin, c’est souvent une foule d’indices laissés là, sans réponse, et qui laisse à penser qu’une vie est passée, mais sans que l’on ne connaisse son identité. Qu’ils se déplacent la nuit ou au grand jour, mais le plus possible à l’abri de notre regard, les animaux laissent toujours des traces de leur passage, de leur présence. Là c’est une ponte, un reste de repas, ici c’est une plume, une crotte… Ce petit guide vous présente quelques-uns des indices de présence animale que vous pouvez fréquemment rencontrer au bord de l’eau dans notre région.

Téléchargez le livret Les zones humides, comment les différencier ? Au sens juridique, la loi sur l’eau définit les zones humides comme «les terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d’eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire ; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l’année». Les zones humides présentées dans ce petit fascicule sont celles que vous êtes susceptibles de rencontrer en Bretagne. Elles peuvent toutes répondre à cette définition. Cependant, elles ne se ressemblent pas !

Téléchargez le livret Libellules des étangs et mares. 

Téléchargez le livret Les hydrophytes, connaître et reconnaître les principales espèces de nos eaux douces. Ces plantes ont la particularité d’être constamment (ou presque) immergées. Durant la mauvaise saison, les bourgeons dormants se situent donc sous la surface de l’eau, et c’est par ce détail qu’on les classe dans la catégorie des hydrophytes.

Téléchargez le livret Les hélophytes, connaître et reconnaître les principales espèces de nos eaux douces. Ces plantes développent un appareil végétatif et reproducteur à l’air libre, alors que l’appareil souterrain est ancré dans un substrat gorgé d’eau. Elles occupent la zone des eaux peu profondes, puis les sols humides et les berges exondées. Certaines de ces hélophytes, plus exigeantes en eau, prennent d’ailleurs parfois des formes hydrophytes (voir livret sur le sujet).

Téléchargez le livret Créer une mare chez soi. 

Téléchargez le livret Les oiseaux limicoles. Ces oiseaux sont les rois des vasières, marais et autres zones humides. Ce sont de petits échassiers adaptés à la vie « les pieds dans la vase ». Ils y recherchent activement leur nourriture constituée essentiellement de vers, mollusques, crustacés et insectes.

Téléchargez le livret Les anatidés. La grande famille des anatidés regroupe des oiseaux au corps massif, aux pattes courtes et aux pieds palmés. Ils sont donc inféodés aux milieux aquatiques. Ils se caractérisent également par un bec plus ou moins aplati, souvent arrondi à l’extrémité et muni d’un petit crochet. Enfin, la plupart ont un comportement grégaire.

Source : Educatif.Eau-et-rivières

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

Nombre total de pages vues

 
Blogger Templates